Présentation

Tennis Erdre Chapelain

Le seul club de tennis de la Chapelle / Erdre

Le Tennis Erdre Chapelain compte aujourd’hui plus de 550 licenciés, jeunes et adultes. C’est un club municipal qui dispose de 4 courts couverts, 2 courts extérieurs éclairés, un club-house et des vestiaires.

Il est géré par un bureau de bénévoles et un employé permanent.
L’objectif du club est que chacun puisse pratiquer le tennis dans le cadre qui l’intéresse : loisir, compétition, apprentissage,…

L’histoire du club

Florent Richard, classé 15/2, ex-pilier de l’équipe 1 hommes et désormais joueur loisir, nous raconte l’histoire du tennis à la Chapelle-sur-Erdre.

“Après 3 mois d’essai, le club a vu le jour en septembre 1973. Aussitôt, des cours collectifs enfants et adultes ont démarré sur un terrain prêté par un particulier, situé à la Gergaudière. Par temps de pluie, le préau d’une école accueillait les pratiquants (le filet n’était alors plus indispensable…). Puis, c’était la participation à un 1er championnat 2 ans plus tard. En 1975, un groupe de compétiteurs décide alors de la construction d’une salle de tennis privée qui sera financée exclusivement par la location d’heures et par les cours. A sa mise en service en septembre 1976, je prends alors ma toute première licence ; j’allais avoir 8 ans. Mes parents y pratiquent le tennis, mais aussi mes 2 frères aînés avec lesquels nous décidons du nom du club : il s’appellera le Tennis Club de l’Erdre.

Histoire du TEC
Source : Ouest France

Puis le nombre de licenciés croissant, le club se verra doté d’une salle supplémentaire et de 2 terrains extérieurs. C’est en 1999 que le TCE fusionne avec le SET, club “rival” de Gesvrines ! Le Tennis Erdre Chapelain est né.
L’acharnement des présidents successifs aura eu raison de la mairie qui finira par concéder la construction d’un nouveau site dédié au tennis, qui voit alors le jour en septembre 2008. Peu après, la démolition de la toute première salle du centre ville, que j’avais vue sortir de terre, ne m’aura pas laissé insensible… La révolution aura été pour moi la création d’un club-house dont nous rêvions
depuis des années, étant persuadés que la vie d’un club passe aussi par un espace de convivialité et d’échanges. Chose réussie !
J’espère vieillir aussi bien que le club. Je continue ainsi à l’accompagner en ayant pris cette saison ma 44ème licence.”

X